Touchpoints, creativity & transmedia

Le piege du transmedia

Deux récentes vidéos réalisées par Publicis Conseil et M&C Saatchi NY mettent en avant ce qui constitue probablement LE plus grand risque des dispositifs transmédias : perdre les audiences dans un système trop complexe. 

Pour ne pas sombrer dans ce piège, le storytelling transmédia doit développer une grille de composition qui permettra de définir des “seuils critiques” d’attention. Cet outil d’aide à la création offrira une vision objective sur la complexité d’une oeuvre (ou d’un système) transmédia pour mieux gérer l’équilibre entre différents éléments et différents modes narratifs. Ces derniers sont parfaitement synthétisés dans la matrice du storytelling qui devrait très largement inspirer une matrice du transmédia. 

image

La répartition des différents éléments au sein de ce mapping, devrait également permettre de déterminer une logique temporelle qui est cruciale dans le transmédia. Ainsi, plus le contenu sera interactif, avec une densité faible et un niveau de production personnalisé plus sa temporalité devrait être courte. Et inversement, plus un contenu sera linéaire, dense et produit en masse plus sa présence pourra s’étendre dans le temps. 

Work in progress…